Communiqué de presse du 31 janvier 2015

Écrit par HOMODONNEUR le . Publié dans Communiqués de presse

Collectif HOMODONNEUR
Maison des associations BP 74184 BAL 131
3 place Guy Hersant 31 000 Toulouse

 

                                                                       Monsieur le Président de la République
                                                                       Palais de l’Elysée
                                                                       55 Rue du Faubourg Saint-Honoré
                                                                       75008 PARIS

                                                                       Toulouse, le 31 janvier 2015

 

Objet : Plaidoyer pour un consensus

 

 

Tu dois, donc tu peux

E.Kant

 Monsieur le Président de la République,

Au travers de cette lettre ouverte, le collectif HOMODONNEUR souhaite exprimer publiquement sa pleine gratitude à votre personne et son entière adhésion à vos propos de mars 2012 qui définissaient l’exclusion définitive du don de sang de tout homme coupable de relation sexuelle avec un autre homme comme la marque d’une « décision sans fondement scientifique ».

D’ailleurs, l’ensemble des forces républicaines en présence lors du dernier scrutin présidentiel s’est clairement opposé à Marine Le Pen, seule candidate à défendre la présomption de séropositivité à l’encontre d’une minorité sexuelle, avec l’étrange et inexplicable approbation de l’association Aides sur ce sujet.

Si à ce jour aucun gouvernement ne s’est réellement engagé à nous réintégrer aux mêmes conditions que les autres donneurs, c’est parce qu’aucun chef d’Etat n’a su porter une parole forte sur le sujet.

Malgré les reniements de Roselyne Bachelot, malgré l’impuissance de Xavier Bertrand, malgré la frilosité de Marisol Touraine, il existe désormais un large consensus au sein de l’échiquier politique pour rouvrir le don du sang à tous.

C’est donc à vous seul qu’appartient le devoir de rassembler les forces politiques favorables.

Qu’il nous soit permis de fonder l’espoir que vous répondrez rapidement à nos attentes en fixant au gouvernement une politique transfusionnelle conforme à votre engagement.

Etre Humaniste, c’est avoir le courage de ses convictions.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de notre plus haute considération.

 

                                                                             

Communiqué de presse du 18 janvier 2015

Écrit par HOMODONNEUR le . Publié dans Communiqués de presse

Plus grande collecte de sang européenne :

L’appel au don du collectif HOMODONNEUR

 

Une fois n’est pas coutume, compte tenu des circonstances, le collectif HOMODONNEUR mets de côté sa revendication principale – la réintégration de tous les donneurs aux mêmes conditions que les autres donneurs, afin de lancer à l’ensemble de la population un appel au don fort et clair.

Mon sang pour les autres : rappel d’une nécessité

Du 21 au 24 janvier 2015, le Rotary Club de Toulouse en partenariat avec l’EFS organisera la plus grande collecte de sang européenne dans un contexte d’extrême fragilité quant aux stocks de produits sanguins.

Ainsi nous appelons les personnes qui donnent déjà ou qui voudraient donner, d’effectuer sans plus tarder le geste qui sauve des vies. Les conditions requises sont très simples : avoir entre 18 et 71 ans, faire plus de 50 Kg, ne pas être à jeun.

Et bien entendu, répondre en toute sincérité au médecin de collecte en ayant correctement renseigné le questionnaire médical.

Stand d’information du collectif HOMODONNEUR : une première historique !

Grâce à l’appui de Jean Luc Moudenc, nous pourrons enfin échanger sereinement avec les donneurs de sang à l’issu de leurs dons – y compris avec les personnes en désaccords avec nos vues.

Nous tenons vivement à saluer l’action positive et médiatrice du Maire de Toulouse qui, en homme de dialogue, a permit cette réunion symbolique de deux entités opposées sur un critère de sélection des donneurs de sang, mais en totale harmonie quant à la belle et humaine portée de ce généreux et ô combien irremplaçable geste.

Nous ne remercierons jamais assez le premier magistrat toulousain d’avoir réussi cette première nationale.

Une opération apaisée

Pour terminer, nous précisons à l’ensemble des personnes habituées à participer à l’opération Toi aussi, viens te faire jeter du don ! qu’il n’y aura pas cette année de regroupement prévu à une heure et un lieu déterminé.

N’hésitez pas à venir seuls ou accompagnés d’amis, et surtout à relayer notre appel au don.

 

                                                                       Chaque Bras Compte !

 

Communiqué de presse du 28 novembre 2014

Écrit par HOMODONNEUR le . Publié dans Communiqués de presse

La prise de conscience collective

 Ces derniers temps, des initiatives individuelles ou collectives se font jour autour du don du sang pour tous. L’occasion pour nous de mettre en lumière ces actions particulièrement efficaces.

Jérémy Lorca membre d’Honneur

Son travail remarquable avec une équipe de professionnels – tous bénévoles !, a abouti à la mise en ligne de cette superbe vidéo Next Step qui a été largement diffusé dans les réseaux sociaux et les média.

Un grand nombre de personnes ignorant la mesure d’exclusion qui frappe les gays et les bis de toute forme de don de sang ont pu ainsi être informées de cette absurdité.

Nous sommes ainsi particulièrement heureux d’annoncer que Jérémy Lorca a accepté de devenir membre d’Honneur du collectif HOMODONNEUR.

Et nous espérons pouvoir l’accueillir prochainement pour une opération en cours de préparation.

Le centre LGBT de Touraine à l’action !

A l’occasion d’une collecte de sang, le centre LGBT de Touraine a pris l’initiative d’agir pour informer le public de l’exclusion des gays et des bis du don du sang : leur action

Nous saluons chaleureusement cette entreprise, non seulement pour l’impact médiatique qu’elle a eu, mais également pour avoir su solliciter un grand nombre d’associations en faveur du don du sang pour tous.

Le collectif HOMODONNEUR appuie et soutien ce genre d’actions, dont nous encourageons toutes associations, quelles qu’elles soient, à faire de même.

La fédé LGBT se positionne en janvier 2015

Le 17 janvier prochain, la fédé LGBT se prononcera pour ou contre le don du sang pour tous aux mêmes conditions que les autres donneurs.

Le collectif HOMODONNEUR sera bien entendu présent et appelle le plus grand nombre d’associations LGBT à soutenir l’ouverture du don du sang à tous, sans exceptions.


Communiqué de presse du 17 octobre 2014

Écrit par HOMODONNEUR le . Publié dans Communiqués de presse

Le retour à la raison

 

Le collectif HOMODONNEUR salue l’action de Gaylib et les remercie chaleureusement pour l’information obtenue à l’occasion de leur rencontre au Ministère de la Santé, le 9 octobre dernier. Cliquez ici pour plus d'infos

En effet, l’idée incongrue d’une abstinence sexuelle d’un an (!) comme condition de réintégration des gays, des bis et des « hétéros à 99% » dans le circuit transfusionnel a été officiellement abandonnée.

Josiane Pillonel, épidémiologiste de l’InVS et auteur de cette hypothèse absurde, a ainsi été publiquement désavouée.

Si notre revendication principale est loin d’être honorée, en revanche cette mise au point très claire du Ministère sonne pour nous comme une victoire en soi ; cesser de nous insulter par une proposition de mesure rétrograde présentée avec l’apparence du progrès est le signe appréciable du respect.

Nous les remercions en retour pour leur attitude à notre égard, même si nous attendons une reprise immédiate des négociations.

Ce communiqué de presse est bien plus qu’un remerciement envers l’ensemble des élus, associations et autres personnalités qui ont permis cette décision.

Il est un appel très clair à la poursuite des pressions pour ramener l’EFS à la raison.

 

Communiqué de presse du 21 juillet 2014

Écrit par HOMODONNEUR le . Publié dans Communiqués de presse

Cour de justice européenne :

à boire, à manger, à vomir.

En tant que donneurs de sang, nous nous devions de réagir face aux faux espoirs suscités par les déclarations de l’avocat général de la cour de justice européenne, en date du 17 juillet dernier.

http://www.boursorama.com/actualites/don-du-sang-la-justice-europeenne-contre-l-exclusion-des-homosexuels-5d703f3cdbda7ec11fcb016a2bd6fed6

Un droit européen contradictoire

Tout d’abord, selon l’article 168-4 a du traité de Lisbonne consolidé, « fixant des normes élevées de qualité et de sécurité des organes et substances d'origine humaine, du sang et des dérivés du sang; ces mesures ne peuvent empêcher un État membre de maintenir ou d'établir des mesures de protection plus strictes » chaque Etat membre est libre de sa politique en matière transfusionnelle.

Ensuite, d’après la Directive 2004-33 CE, annexe III, article 2.2.2, « l’exclusion après la fin du comportement à risque pendant une période dont la durée dépend de la maladie en question et de la disponibilité de tests adéquats » précise que l’exclusion doit s’effectuer suivant une durée déterminée.

Enfin, chaque État membre règlemente de façon diverse et variée les critères de sélection des donneurs eu égard leurs orientations sexuelles.

En France, l’arrêté ministériel du 12 janvier 2009 stipule que tout homme coupable de relation homosexuelle est condamné à l’exclusion définitive.

En Italie, Espagne et Portugal, respectivement depuis le décret du 26 janvier 2001, le décret royal du 16 septembre 2005 et le décret loi du 24 juillet 2007, soit la mention de relations homosexuelles n’apparait plus (Italie) soit la Directive européenne est retranscrite en l’état.

Et, comble de l’hypocrisie, le Royaume Uni daigne prélever le sang de ses « déviants sexuels » moyennant une abstinence sexuelle – déclarée !, d’un an.

Le Moyen-âge n’avait pas osé la ceinture de chasteté.

Perfide Albion l’a fait.

Un avocat général ignorant en matières transfusionnelles

C’est pourquoi, lorsque nous lisons les arguments de Paolo Mengozzi, nous ne pouvons qu’être circonspects quant à la décision à venir de la Cour Européenne de Justice.

Quand ce dernier évoque une « discrimination indirecte », il omet que le don de sang n’est ni un droit, ni même un devoir ; mais un engagement.

Engagement d’une personne saine et responsable : le donneur, en faveur d’une personne en attente de produits sanguins : le receveur.

Lorsqu’en creux de sa plaidoirie, il préconise d’effectuer des statistiques plus fiables, plus représentatives et plus récentes ; accrédite-t-il l’approche sécuritaire et populationnelle de la réduction des risques ?

S’il venait à l’esprit d’un Lepéniste égaré de vouloir exclure – au nom de l’irréfragable sécurité, l’ensemble des Musulmans de France au prétexte fallacieux de leur plus forte prévalence au terrorisme, réclamerait-il une enquête fiable, représentative et récente sur la valeur de ladite prévalence ? Ou bien dénoncerait-il l’ineptie, la vacuité et le caractère infondé d’un raisonnement aussi insultant ?

Le summum est toutefois atteint quant est avancé comme mesure la mise en quarantaine des dons dans l’attente de l’expiration de la fenêtre silencieuse.

Un CGR (Concentré de Globule Rouge) ne se conserve actuellement que 45 jours maximum, sachant qu’un CGR « âgé » doit être mélangé avec des CGR « jeunes » en vue d’obtenir un mélange suffisamment oxygénant ; une telle mesure transfuserait de fait un sang à l’efficacité thérapeutique quasi nulle.

De plus, la fenêtre sérologique de détection du virus de l’hépatite C est de trois mois et demi

En résumé, le jour où un avocat général voudra bien se renseigner autrement que sur l’aspect juridique du dossier, alors nous pourrons examiner sérieusement ses réquisitions.

Un exécutif national irresponsable, mais coupable !

Suite à notre mise en demeure de l’actuelle Ministre de la Santé, Marisol Touraine, le 12 janvier dernier (voir PJ), nous maintenons notre accusation à l’encontre de l’exécutif national.

L’exclusion actuelle génère le prélèvement de donneurs de sang qui mentent sur la réalité de leur pratiques ce qui augmente le risque de contamination.

Vouloir remplacer l’actuelle exclusion par une mesure hypocrite – abstinence sexuelle d’un an !!!, remplacerait le mensonge sur l’orientation par le mensonge sur l’abstinence, sans gain aucun de sécurité.

Et nous jugeons utile de mettre en garde toutes ces associations « LGBTraîtres », sournoisement opposées au don du sang pour tous, qui s’empresseraient de voir dans un envisageable retour de la ceinture de chasteté un progrès.

Puisque nous luttons sans relâche depuis plus de cinq ans pour obtenir la réintégration aux mêmes conditions que les autres donneurs,suivant en cela les exemples Italiens, Espagnols et Portugais, nous privilégierions toujours à la solution juridique, la solution politique.

                                                                                               Toulouse, le 21 juillet 2014