Communiqué de presse du 4 novembre 2015

Écrit par HOMODONNEUR le . Publié dans Communiqués de presse

Capituler c’est collaborer !

 

Les négociations engagées à la Direction Générale de la Santé sur le don du sang pour tous depuis le 26 mai dernier avec l’ensemble des parties prenantes se sont assez bien déroulées, et ont permis d’aboutir à une vérité partagée par tous : le don de plasma sécurisé par quarantaine garantit la sécurité transfusionnelle puisque le plasma n’est délivré qu’après contrôle réalisé au-delà de la fenêtre sérologique.

Au travers de cette mesure de réintégration partielle et temporaire des hommes ayant eu ou ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes, il y a la possibilité d’étudier sans risque le prélèvement de ces personnes qui inquiètent tant de nombreuses associations de receveurs, et d’ouvrir à moyen terme, sur la base de l’étude épidémiologique de ces donneurs particuliers dans ces conditions précises, le don du sang pour tous aux mêmes conditions que les autres donneurs.

Sans tenir compte de ces arguments, Marisol Touraine a préféré arbitrer sous l’emprise de la peur, et accoler à la mesure progressiste du plasma sécurisé l’insultante, la méprisante et condescendante ceinture de chasteté.

Le pire, c’est que cette mesure va faire changer la nature du mensonge de certains donneurs, dont certains continueront à mentir sur leur orientation sexuelle, et dont quelques autres viendront mentir sur la durée de leur abstinence : c’est une prise de risque inacceptable d’une Ministre irresponsable et coupable !

Seul le retour à la confiance progressive et réciproque permettra un afflux de donneurs supplémentaires sans majoration du risque comme l’Italie depuis le 26 janvier 2001.

Face aux névrosés du risque zéro et aux associations LGBT nationales qui ne se sont jamais battues sur ce dossier, nous avons le devoir, nous autres vrais militants du don du sang pour tous, de tout faire pour empêcher ce membre du gouvernement de publier un dangereux et insultant arrêté ministériel.

Le rapport de raison n’ayant pas abouti, le rapport de force doit désormais prévaloir.

Notre appel s’adresse ainsi à toutes les associations de donneurs, de receveurs et à toutes associations LGBT : ne laissez pas les autres décider en votre nom et à votre place, luttez contre la ceinture de chasteté !

Contact presse : 06 44 90 31 75

Communiqué de presse du 12 septembre 2015

Écrit par HOMODONNEUR le . Publié dans Communiqués de presse

Notre retrait d’AEC Toulouse

Réunis en Assemblée Générale Extraordinaire ce jour, les membres actifs du collectif HOMODONNEUR ont massivement voté pour le retrait immédiat et inconditionnel de la fédération des associations LGBT Toulousaine.

Ce résultat est le fruit d’une lente dégradation du fonctionnement démocratique d’AEC qui n’est dû ni aux administrateurs encore moins aux adhérents, mais à l’influence néfaste d’une poignée de dirigeants qui, tant que le vote ne leur convenait pas, modifiaient l’ordre du jour à leur convenance, organisaient le brouhaha pour éviter la prise de décision, ne tenaient pas leur engagements, renâclaient à mettre au vote une décision urgente, contestaient les résultats clairs et attendaient au dernier moment pour les communiquer et, cerise sur le gâteau, annoncèrent en même temps que le retrait de la Fédé LGBT la demande de ré-adhésion !

De surcroît, nous trouvons particulièrement préjudiciable à l’esprit de solidarité inter-associative une hiérarchisation des revendications, qui plus est non assumée ; nous voulons l’égalité quand d’autres veulent la priorité…

Nous aurions également apprécié qu’AEC Toulouse participe aux négociations ministérielles au sujet de notre réintégration dans le circuit transfusionnel, de façon à ne pas se contenter d’un simple positionnement et de défendre becs et ongles une revendication qui nous est chère.

Le bureau du collectif HOMODONNEUR étant exaspéré de travailler dans ces conditions-là se satisfait pleinement de la décision prise ce jour.

Nous espérons, sans désormais pouvoir être partie prenante, qu’un changement de personnes et de comportements aura lieu au sein de cette structure.

Nous faisons également confiance aux adhérents d’AEC quant au énième vote demandé en Assemblée Générale sur la demande de ré-adhésion à la Fédé LGBT : nous ne voyons pas comment ils pourraient désavouer leur propre CA, nous ne les voyons pas non plus nous mettre un coup de couteau dans le dos en rejoignant des non-démocrates et des ennemis du don du sang pour tous.

Si nous claquons clairement la porte ce jour, ce n’est nullement pour rompre tous les liens : c’est au contraire pour favoriser le retour à la normalité.

Et comme la Marche des Fiertés est ouverte à l’ensemble des associations adhérentes et non adhérentes, non seulement nous continuerons à y participer mais, dans une moindre mesure et très modestement, nous contribuerons à son élaboration dans un esprit constructif.

Communiqué de presse du 26 mai 2015

Écrit par HOMODONNEUR le . Publié dans Communiqués de presse

Une possible avancée ?

 

Force est de constater que cette journée à la DGS ce mardi 26 mai restera comme l’une des premières rencontres que nous appelions depuis longtemps de nos vœux sous le vocable d’états généraux de l’autosuffisance et de la sécurité transfusionnelles.

En effet, la présence de toutes les parties prenantes – associations de receveurs, de donneurs, de la communauté LGBT et de lutte contre l’homophobie, de santé, opérateurs de la transfusion sanguine, institutions en charge d’épidémiologie, de sécurité sanitaire ou encore d’éthique, a permis un premier échange constructif et respectueux, malgré les désaccords persistants.

Le collectif HOMODONNEUR salue comme il se doit sur le plan méthodologique le choix arrêté par Marisol Touraine de nous réunir.

Nous portons toutefois à sa connaissance qu’un arbitrage rapide entre les différentes pistes de réintégration possibles est hautement nécessaire et fortement attendu.

Le maintien de la proposition d’abstinence sexuelle d’un an par l’InVS reste et restera la mesure que nous combattrions de toutes nos forces, en cas d’approbation ministérielle.

Nous nous réjouissons cependant qu’une de nos propositions ait été accueilli favorablement sur le principe sans pour autant être envisagée par l’EFS, et de noter le soutien de Jean Claude Ameisen à la mesure préconisée, apprécié à sa juste valeur.

Le prélèvement de plasma sécurisé de donneurs gays et bis, suivi d’une mise en quarantaine par congélation de six mois, permettra son utilisation au-delà de la fenêtre sérologique et, par voie de conséquence, sans risque de transmission d’agent pathogènes connus.

C’est en rappelant notre pleine adhésion au processus mis en place par la Ministre de la Santé, notre volonté de le faire vivre dans le respect des divergences observées et respectées que nous continuerons à contribuer au bon déroulement des réunions à venir.

Et si l’une de nos revendications devait aboutir, nous ferions en sorte qu’elle soit vécue collectivement comme un réel pas en avant.

 

Communiqué de presse du 31 mars 2015

Écrit par HOMODONNEUR le . Publié dans Communiqués de presse

Don du sang : Exclusion = Stigmatisation

Aujourd'hui lors de la collecte de sang de l’Université Paul Sabatier, nous avons dénoncé avec force l’absurdité de la mesure d’exclusion qui frappe tout homme ayant eu la moindre relation homosexuelle.

Nous, les donneurs de sang exclus, exigeons notre réintégration aux mêmes conditions que les autres donneurs.

Nous refusons la moindre mesure d’abstinence sexuelle pour pouvoir donner.

Nous, militants d'Homodonneur, d'Act Up Sud-Ouest et d'Arc-en-Ciel, exigeons d’être reçus sans plus tarder par la Ministre de Santé Marisol Tourraine ! Nous exigeons que ce dossier soit traité par les instances politiques décisionnaires

Nous dénonçons avec force cette exclusion, qui est une véritable stigmatisation des gays, des bis et des hétérosexuels aux relations homosexuelles.

Nous mettons en garde tout gouvernement qui reculerait face aux idées nauséabondes de Marine Le Pen, seule candidate aux dernières présidentielles à s’être opposée au don du sang pour tous.

Non à la présomption de séropositivité à l’encontre d’une minorité sexuelle !

Non aux mesures d’exclusions inefficaces et contre-productives !

Oui au don du sang pour tous aux mêmes conditions !

Toulouse, le 31 mars 2015

Communiqué de presse du 18 février 2015

Écrit par HOMODONNEUR le . Publié dans Communiqués de presse

La démission immédiate de Dominique Ganaye,

porte parole de la Fédé LGBT,

est une exigence non négociable !!!

 

A l’issue du communiqué de presse de la Fédé LGBT et de l’article paru sur Yagg, le collectif HOMODONNEUR n’ira pas par quatre chemins : nous exigeons soit la démission de Dominique Ganaye, soit sa révocation ad nutum par le CA de la Fédé LGBT pour non-application de la décision d’assemblée générale, votée à l’unanimité des adhérents.

 

Une motion claire adoptée après cinq années d’obstruction

Le 18 janvier dernier à Nice était adoptée sous la forme suivante, après un seul amendement :

La Fédération LGBT réunie ce jour,
Vu la circulaire DGS.3B n° 569 du 20 juin 1983 relative à l’exclusion de la population homosexuelle du don de sang,
Vu l’arrêté ministériel du 12 janvier 2009 SJSP0901086A fixant les critères de sélection des donneurs de sang, Annexe II B, relatif à la prévention du risque de transmission virale,
Considérant les débats initiés depuis les rencontres de Rennes en juillet 2011,
Considérant la motion de la Fédération LGBT relative au don du sang pour tous votée le 4 février 2012 à Toulouse,
Souligne que les critères d’exclusion à vie du don du sang sont discriminatoire à raison du sexe et de l’orientation sexuelle.

                Se positionne en faveur de la réintégration des hommes ayant eu ou ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes dans le circuit transfusionnel aux mêmes conditions que les autres donneurs, c'est-à-dire en substituant au critère de groupes à risque le critère de pratiques à risques.

 

Un communiqué de presse étrange d’un porte-parole sournois

En premier lieu, il convient de souligner dans le titre que ‘‘la Fédé LGBT est face au don du sang’’ en lieu et place d’être favorable, avec, pour, résolument pour… tout comme l’assertion ‘‘ interpelle à nouveau la Ministre’’ a de quoi laisser songeur plus d’un militant du don du sang pour tous.

Nous passons volontiers sur le caractère particulièrement alambiqué d’un communiqué de presse qui est tout sauf clair, déterminé, ferme pour nous attarder sur la stratégie sournoise de Dominique Ganaye, à qui nous avions déjà demandé le 31 mars 2012 de quitter la table des négociations organisé par l’EFS et l’InVS en présence d’associations favorables au don du sang pour tous, dans la mesure où il appuyait - déjà ! des arguments contraires à la position de la Fédé LGBT votée le 4 février 2012.

Ecrire ‘‘En tenant compte de l’évolution de l’épidémie à VIH en France et tout particulièrement chez les HSH’’ est non seulement une maladresse savamment commise qui ne vise qu’à exciter l'extrême-droite, c’est surtout permettre à nos opposants une attaque en règle.

 

Une Fédé LGBT démocratique, représentative et crédible ?

Nous mettons par conséquent en demeure la Fédé LGBT : si Dominique Ganaye n’est pas immédiatement démis de ses fonctions, la Fédé LGBT ne pourra plus prétendre à la moindre représentativité de la communauté LGBT, ni même être crédible auprès des institutions.