Don du sang pour tous : avis des candidats à l'élection présidentielle de 2017

Écrit par HOMODONNEUR le . Publié dans Contributions

  • Que pensez-vous de l’arrêté ministériel du 5 avril 2016 de Marisol Touraine qui ouvre le don du sang aux hommes homosexuels et/ou bisexuels à la condition d’observer un an sans relations sexuelles ?
 
Candidat (ordre du Conseil Constitutionnel) : Réponse donnée :
M. Nicolas DUPONT-AIGNAN

 Relance téléphonique le 4 avril

 

 

Mme Marine LE PEN

 Suite à l'appel téléphonique, communication de l'adresse mail de son directeur de campagne, David Rachline, pour relance de notre question.

 

 

M. Emmanuel MACRON

Absence de coordonnées téléphoniques pour joindre l'équipe de campagne, ni aucun mail disponible.

 Relance par twitter le 4 avril.

 

M. Benoît HAMON

L’arrêté ministériel du 5 avril 2016 abroge l’arrêté de Roselyne Bachelot, ministre de la santé du gouvernement de F. Fillon, fixant les critères de sélection des donneurs de sang. L’arrêté ministériel du 5 avril 2016, ouvre le don du sang aux hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH) sous réserve de certifier que l’on n’a pas eu de relation sexuelle dans l’année qui précède le don. Cet arrêté ouvre également le don de plasma aux hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes dans les mêmes conditions que pour le reste de la population, c’est à dire toute personne âgée de 18 à 65 ans. L’arrêté ministériel a été obtenu après une longue discussion avec les acteurs de la filière sang : le ministère, l’Etablissement français du sang, les associations de malades transfusés, les associations de lutte contre les discrimination, les associations engagées dans la prévention santé. Cette discussion et ce consensus solidifient cette première avancée, qui tourne le dos à la notion de « population à risques » en vigueur depuis le scandale du sang contaminé, pour promouvoir la notion de « pratiques à risques », bien plus opérante et nettement moins discriminante. Reste qu’on ne peu ignorer, d’un point de vue de santé publique, la réalité de la pandémie de Sida et le taux de prévalence des « HSH » au VIH-Sida. Cet arrêté ministériel prévoit dans son article 2 : « la mise en œuvre des critères de sélection fixés par le présent arrêté fait l'objet d'un bilan au moins annuel du suivi épidémiologique des donneurs de sang réalisé par l'Institut de veille sanitaire (…) En cas d'évolution des risques, les critères de sélection sont adaptés en conséquence. » Cette clause de révision de l’arrêté était d’ailleurs prévu avec les associations consultées. Les conditions de sélection des donneurs de sang garantissant aux malades qui en ont besoin de recevoir un produit sain, ont donc vocation à évoluer en fonction de la réalité. C’est une bonne méthode de travail.

A l’heure où on dispose de tests rapides permettant de connaitre le statut sérologique des personnes, il devrait être systématiquement utilisé avant tt don de sang. Ceci permettrait en outre d’augmenter l’incidence des dépistages.

 

 

Mme Nathalie ARTHAUD

 Réponse reçue le 30 mars nous informant de la transmission de notre question à l'équipe de campagne.

 Relance par mail le 4 avril.

 

M. Philippe POUTOU

 Relance par mail le 4 avril.

 

 

M. Jacques CHEMINADE

 Relance téléphonique le 4 avril.

 

 

M. Jean LASSALLE

Absence de coordonnées téléphoniques pour joindre l'équipe de campagne, ni aucun mail disponible.

 Relance par twitter le 4 avril.

 

 

M. Jean-Luc MÉLENCHON

Absence de coordonnées téléphoniques pour joindre l'équipe de campagne, ni aucun mail disponible.

Relance par twitter le 4 avril.

 

 

M. François ASSELINEAU

 Relance téléphonique le 4 avril.

 

 

M. François FILLON

Absence de coordonnées téléphoniques pour joindre l'équipe de campagne, ni aucun mail disponible.

Relance par twitter le 4 avril.

 

 

Chaque candidat a été sollicité par mail le 28 mars 2017, chaque réponse sera intégralement retranscrite (maximum : 2000 caractères), nous ne répondrons à aucune sollicitation pour participer à une réunion de tel ou tel candidat.

Enfin, le 21 avril 2017, nous commenterons les réponses fournies par les uns et les autres, sans appeler à voter pour qui que ce soit.

Hauriendus aut dandus est sanguis

Écrit par HOMODONNEUR le . Publié dans Contributions

Mes frères, mes sœurs,

C’est en m’inspirant librement de Tite Live (Histoire Romaine, liv VII, XXIV) que j’adresse pour le collectif HOMODONNEUR les vœux urbi et orbi pour 2017.

De « Hauriendus aut dandus est sanguis » – il faut verser tout leur sang ou leur donner le nôtre, retenez-en la seconde alternative, celle illustrant à merveille notre raison d’être, l’Autre dans son besoin ; et le meilleur moyen pour y parvenir, notre credo : donner !

Que cette année qui débute soit les prémisses d’une nouvelle ère, celle où nous renoncerons enfin à l’illusion sécuritaire, celle où nous verrons en chaque être humain la source d’un bonheur collectif.

Trouvez la force d’accomplir chacun de vos rêves.

Et aimez-vous les uns dans les autres nom de Dieu !

Rhésus de Mazameth.

Texte perso livret pride Toulouse 04 juin 2016

Écrit par Frédéric Pecharman le . Publié dans Contributions

Unité ?

Dans le milieu associatif œuvrant en faveur de la liberté sexuelle, plus connu sous l’acronyme à rallonge arrêté – pour l’instant, à la neuvième lettre de l’alphabet, se trame les germes que certains esprits chagrins désigneront par ceux de la division, pour d’autres les graines d’un renouveau nécessaire pour notre mouvement.

En effet, le consensus relatif au mariage dit pour tous ayant amené la modification législative que l’on connait, force est de constater qu’est advenu le temps du dissensus. Et sur de nombreux sujets.

Que l’on prenne la GPA, dont le débat n’est qu’au seuil de la polémique ; que l’on traite de la question de la liberté relative à disposer de son corps aboutissant pour les uns, à l’autorisation de la prostitution, et pour d’autres arguant de la non commercialisation du corps humain, à l’abolition ; que l’on aborde la réflexion liée à la diminution du risque de contamination du HIV en réintégrant dans le circuit transfusionnel les hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes ; la seule unité observable est la farouche et discrète opposition parmi les militants dudit mouvement national, avec toutes les nuances et particularités sur ces exemples limités.

Dans ces conditions-là, comment et surtout pourquoi vouloir continuer à faire semblant ?

L’unité LGBTQI n’est désormais plus qu’une façade qui ni ne cache l’incapacité d’agir ensemble ni ne masque la guerre de chaque lettre de l’alphabet.

C’est bel et bien un pluralisme décohéré qui doit œuvrer pour l’avènement d’un vrai Mouvement de Libération Sexuelle, mouvement constitué de mouvements, mouvement assumant et assurant publiquement un débat de qualité, mouvement permettant la libération sexuelle de tout un chacun – à commencer par la plus grande partie de l’Humanité : les hétérosexuels.

Frédéric Pecharman, adhérent libre d’AEC.

« (…) la doctrine traditionnelle d’une raison absolue et immuable n’est qu’une philosophie. C’est une philosophie périmée. » (Bachelard, La philosophie du non)

Chaque bras compte !

le . Publié dans Contributions

Notre slogan résume notre volonté de privilégier les receveurs des dons de sang.

Dans l'association Homodonneur, nous estimons que les tests et les fenêtres de sécurité actuelles exigées pour les donneurs de sang sont suffisantes à la réintégration des Hommes ayant eu des relations Sexuelles avec des Hommes (HSH) aux mêmes conditions que les autres.

Le passage d'une interdiction à vie à une abstinence sexuelle d'un an n'est pas une avancée. Autant l'exclusion des 4 H (Haïtiens, Hémophiles, Homosexuels, Héroïnomanes) au début des années 80 était justifiée, autant maintenir la mesure pour les homosexuels dans les années 2010 est très discutable. Une abstinence d'un an est une insulte. Une demi-mesure présentée comme un progrès et une façon d'acheter la paix sociale (dans le monde LGBTQI). Nos gouvernants, même lorsqu'ils sont des scientifiques conséquents ne veulent pas être à l'origine de l'ouverture du don du sang aux HSH. Cette mesure est perçue comme impopulaire car elle pourrait facilement se retourner contre ceux qui auront le courage de la prendre.

Par ces temps de crise, nous voyons bien que les mesures appropriées quant aux questions de société ne sont pas prises. A notre modeste échelle, nous devons nous battre pour obtenir la possibilité pour les HSH de donner leur sang aux mêmes conditions que les autres.

« Nul ne peut être exclu du don de sang en raison de son orientation sexuelle »

Certains politiques reconnaissent tout de même que le comportement sexuel à risque prévaut sur l’orientation. Pour que cet arrêté ministériel ne reste pas lettre morte, tout reste encore à faire...

Chaque bras compte !

VOEUX " URBI ET ORBI"

le . Publié dans Contributions

Mes frères, mes soeurs,

Si Marisol Touraine souhaite à une partie de la population française une longue et dure année d’abstinence sexuelle, le collectif HOMODONNEUR émet le vœu que l’humanité puisse connaître une année particulièrement riche en émotions, particulièrement douce par la grâce du partage, et qu’elle retrouve une pleine confiance dans l’avenir qui lui reste à écrire.

Que l’aube de cette nouvelle année dissipe à tout jamais les brumes sécuritaires.

Que le Siècles des Lumières éclaire à nouveau les esprits de nos gouvernants apeurés.

Et que brille la liberté sexuelle sur notre Terre et dans nos regards enflammés !